Cantines durables

Porteur de projet Collectif développement cantines durables
Thématique Alternatives de productionInclusion sociale

Mettre en place une cantine durable à l’école, c’est proposer une alimentation biolocale* :

  • PLEINE DE VIE : sans traitements nocifs, bio
    … des ingrédients de qualité biologique (ou équivalente), non transformés,
    des modes de cuisson doux…
  • LA PLUS LOCALE POSSIBLE : de saison, prix juste ou équitable
    … des fruits & légumes frais, qui font le moins de kilomètres possible,
    des prix rémunérateurs pour les producteurs et accessibles à toutes les familles…
  • AVEC PLUS DE VÉGÉTAL : équilibre végétal-animal, nouveaux modèles de menus & recettes
    … des nouvelles proportions dans l’assiette, qui privilégient la qualité nutritionnelle
    et la diversité des goûts et qui ont un impact positif pour la planète…

C’est aussi identifier quel type de plat proposer : potage-collation, potage-repas, menu complet ou à emporter… afin de rencontrer les possibilités et le public de l’école.
Côté prix pour les familles : la nouvelle offre alimentaire reste accessible à tous, les changements n’engendrent pas d’augmentation significative du prix !

    • L’accompagnement du CDCD :

Le CDCD travaille avec les écoles fondamentales, secondaires et supérieures, sur 2 axes complémentaires : la culture et les pratiques.
Alors que le premier vise une évolution des mentalités (sensibilisation, conférence, ateliers, éducation, dégustations…), le second met en place un changement de pratiques, plus technique (nouveau menu, fournisseurs, marché public, logistique…).

Les particularités de l’accompagnement du CDCD sont :

  • Une méthodologie précise et un plan d’action sur minimum 2 années par école (et/ou implantation, en fonction de la configuration).
  • Un processus inclusif et guidant pour construire le nouveau modèle d’offre alimentaire durable correspondant à la réalité spécifique de chaque école.
  • Une définition en 3 points, facile à partager, de l’alimentation durable de top qualité.
  • Un but : démontrer qu’une alimentation de top qualité accessible à tous est possible en Fédération Wallonie Bruxelles.
  • Et aussi : la publication des modèles développés, des résultats et des indicateurs.
    • Objectif :

Engager un maximum d’écoles de la zone d’action privilégiée de la fondation CYRYS (Anhée, Dinant, Hastière, Houyet, Onhaye et Yvoir) dans une cuisine « durable » avec l’ensemble des acteurs de l’école, avec une méthode adaptée à chaque établissement et sans augmentation significative du budget des repas.

    • Actions 2019-2020 :

Premières actions dans des écoles d’Onhaye et Yvoir.

    • Actions 2020-2021 :

Poursuite du travail dans les écoles intéressées (en fonction de ce que permet la COVID).

Poursuite des contacts avec d’autres acteurs du territoire (autres écoles, maraichers, …)

 

* Le mot « BIOLOCAL » est utilisé pour qualifier les produits recherchés pour les raisons suivantes:

  • Cet adjectif dépasse le débat “local” >< “bio” ;
  • Le seul critère “local” ne garantit pas la qualité recherchée pour les écoles ;
  • Le terme “bio” n’est utilisable que si le produit final est certifié ;
  • L’offre en produits certifiés bio est inférieure à la demande et encore peu adaptée pour les collectivités ;
  • La dynamique vise à impliquer les producteurs locaux non-labellisés bio, en conversion ou en transition, qui s’engagent sur des pratiques similaires au cahier des charges bio, sans pesticides et traitements nocifs. Ce type de relation est possible en circuit-court, sur base de la confiance mutuelle et sera validé dans le temps.
Contact Collectif développement cantines durables


0496/25 38 80
vanessa@influences-vegetales.eu Partenaires